L’HYPNOSE ET LA DOULEUR CHRONIQUE

douleurs-chroniques.jpg

QU’EST CE QU’UNE DOULEUR CHRONIQUE?

Définition – selon l’HAS (Haute Autorité de Santé)

La douleur est définie comme « une expérience sensorielle désagréable, liée à une lésion tissulaire existante ou potentielle.

Elle est un signal d’alarme normal du corps, censé protéger l’individu d’un danger, ou l’alerter d’un dysfonctionnement. Elle peut être inflammatoire, neuropathique (atteinte du système nerveux central) ou mixte.

On parle de douleur chronique lorsque la douleur dure depuis au moins 6 mois, résiste aux traitements et impacte le quotidien (vie sociale et professionnelle).

C’est une expérience complexe puisque regroupant des facteurs, sensoriel, émotionnel, cognitif et motivationnel, ainsi que par le vécu du patient et des représentations de ces douleurs chroniques.

TYPES DE DOULEURS CHRONIQUES

- Migraines.

- Mal de dos.

- Côlon irritable.

- Cancer.

- Douleurs pelviennes avec ou sans lien avec le cycle ou les règles douloureuses.

- Endométriose.

- Douleurs musculaires et/ou post-opératoires.

- Polyarthrite, polyarthrite rhumatoïde.

- Fibromyalgie.

- Maladie de Crohn…

TRAITEMENT DES RHUMATISMES PAR DES THÉRAPIES BRÈVES 

Pratiquée depuis longtemps dans le milieu hospitalier, les soignants sont de plus en plus formés à l’Hypnose Médicale et Hypnoanalgésie utilisée fréquemment lors de douleurs pré et post-opératoires entre autres.

L’hypnose peut aider à contrôler l’intensité ainsi qu’à gérer les émotions et le stress accompagnant cette douleur, le patient devient actif dans la prise en charge.

L’hypnose met en lien le conscient et l’inconscient afin d’aller chercher les ressources intérieures, elle pourra être complémentaire aux autres thérapies médicamenteuses. 

L’Hypnothérapeute apprend au patient à utiliser l’autohypnose, activer les ancrages posés lors de la séance pour agir sur l’intensité, les émotions, le stress, le négativisme, remplacer la douleur par une autre sensation par exemple.

La cohérence cardiaque tient une part très importante dans la prise en charge de la douleur, le professionnel formé à cette technique l’apprendra à la personne. Il conviendra, pour un bon résultat, d’être observant dans la pratique.

Le but de l’Hypnothérapie étant de retrouver une qualité de vie acceptable, professionnelle et personnelle.

Une revue récente Jensen et Patterson, montre 19 études mesurant l’effet de l’hypnose dans la douleur chronique. Un effet antalgique a été observé dans 18/19 études, avec très souvent un maintien de l’effet à long terme (1 année).

HYPNOSE ET PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR

Comme pour toutes les personnes venant en thérapie, l’anamnèse (connaissance du patient) est indispensable, ces émotions, sa/ses douleur (s), ses représentations, ancienneté, survenue, comment est-ce vécu dans la vie quotidienne, retentissement social, traitements en cours etc…

Après ce temps, un protocole sera convenu conjointement, suivant les éléments obtenus durant l’anamnèse.

Chaque séance dure environ 1h45/2h. Le nombre de ces dernières dépendant de la personne elle-même, ses besoins, ses attentes, ses résultats.

Outre travailler en hypnose avec des curseurs d’intensité (par exemple), la cohérence cardiaque sera apprise ainsi que l’autohypnose. S’agissant de chronicité dans la problématique, il est rappelé que pour la cohérence cardiaque, un résultat durable ne peut s’obtenir que par une pratique régulière. Les bienfaits apparaissent environ 10 jours après le début des exercices.

L’hypnose n’est pas une baguette magique, le but n’est pas de supprimer la douleur, mais d’apprendre au patient à la gérer et lui permettre d’améliorer sa qualité de vie. Ce en quoi le travail en dehors des séances avec le thérapeute est nécessaire, il peut être appris par tous, le patient doit être motivé, acteur dans sa problématique.

COORDONNEES

Adresse : 14 Boulevard Gambetta,  33980 Audenge

Téléphone : 07 66 22 99 20

Hypnose-Audenge | Facebook

  • Politique de confidentialité