GESTION STRESS.jpg
 

QU’EST-CE QUE LE STRESS? 

A l’origine le stress est provoqué par une série d’activation de différentes parties de notre cerveau afin de faire face à un danger et développer nos capacités à y faire face. De nos jours, le stress est davantage associé à notre cadre et mode de vie, nos relations humaines qui créent souvent un état d’affliction négative. L’influence de l’environnement est incriminée.

Le stress est au premier rang des maladies en 2020 en termes de dépenses globales, directes et indirectes pour la société.

Une personne sur cinq en souffrira un jour

Etat insidieux, sournois, agissant sur notre santé, psychique, physique ou mentale. Parfois bénéfique s’il déclenche un moteur pour la motivation, mais plus souvent destructeur avec des conséquences sociales, professionnelles, médicales pouvant aller jusqu’au suicide.

Vecteur de nombreuses maladies telle que l’hypertension, problèmes cardiovasculaires, cancers, toutes les pathologies liées à la surconsommation d’alcool, drogues, tabac, qui favorise un état de stress. Le stress n’est pas sans influence sur notre équilibre immunitaire.

Le stress développe également des problèmes sociaux familiaux et professionnels engendrant hostilité pouvant aller jusqu’à la violence, divorce, perte d’emploi avec toutes les conséquences afférentes, dépression etc…

Ne vous enfermez pas dans ce système. Il est difficile, voire impossible de lutter seul contre cet état qui peut, à la longue, devenir chronique. L’hypnothérapeute consulté pour les séances d’hypnose, devra être certifié en hypnose ericksonienne.

Le niveau de stress ne peut faire l’objet d’une évaluation clinique standard. Il dépend de l’individu, du phénomène générateur, de l’instant, du lieu, de tout composant de l’environnement, de l’état psychique, mental, de santé de l’individu à l’instant T, de la brutalité de la cause.

La dépression touche 15 à 20 % de la population avec un risque de suicide allant de 5% à 20%. Les épisodes dépressifs se succèdent, le malade est atteint de tristesse pathologique, de diminution des plaisirs, découragements.

RECONNAITRE LES SIGNAUX D’ALERTE DU STRESS

Les symptômes de la dépression sont divers tels que :

  • Tristesse pathologique quasi permanente

  • Anxiété marquée et parfois indifférence affective, associée à une douleur morale profonde, perte de l’estime de soi et pessimisme associée à des idées de culpabilités inappropriées.

  • Perte de l’élan vital, anhédonie.

  • Sentiment de vie inutile, idées suicidaires, mort.

  • Sentiment d’angoisse permanente, notamment au réveil

  • Ralentissement psychomoteur, modification de la voix, de la marche, gestes, initiatives fluidité idéiques

  • Asthénie

  • Baisse de l’appétit

  • Trouble du sommeil, avec, souvent, insomnie en seconde partie de nuit et réveil tôt le matin

  • Trouble de la concentration, de l’attention, mémoire

Quand votre entourage diagnostique une humeur dépressive ou une perte d’élan vital à plus ou moins quatre symptômes ci-dessus quotidiennement, depuis au moins deux semaines avec présence d’un retentissement des symptômes et souffrance associée il est nécessaire de faire une échelle d’évaluation (HDRS ou MARDRS). La difficulté est la diversité des formes cliniques du stress, la prédominance varie d’un patient à l’autre.

Le stress post-traumatique (SPT). Vous avez, après un événement traumatisant, l’impression de le revivre en boucle en restant bloqué dans ce sentiment permanent. Dans 80% des cas, il disparaît dans le mois. Les 20 % restants de ce stress deviendra chronique.

Chaque patient, chaque stress est unique, il fait partie de notre vie de tous les jours et du fonctionnement de l’homme, il est nécessaire à notre adaptation des changements de la société. Mais passé une certaine dose il devient dangereux et parfois même fatal. Consultez un praticien en psychothérapie, en hypnose ericksonienne ou humaniste.

MON APPROCHE/MA METHODOLOGIE/MES THERAPIES BREVES

En ma qualité d’hypnothérapeute, praticienne en hypnose et thérapies brèves, je vous accompagnerai dans la gestion de votre stress, peut-être également dans la découverte de son origine si vous l’ignorez. Au cours des séances vous apprendrez à l’apprivoiser, à gérer les images, les pensées négatives qu’il génèrent, à organiser votre cerveau, votre inconscient, ce que l’on appelle mettre de l’ordre dans ses idées. Le but, reprendre le dessus, prendre soin de vous physiquement et psychologiquement, par des thérapies tels que EMDR, thérapies cognitives, des techniques telle que la cohérence cardiaque, autohypnose, que je vous enseignerai, afin que vous puissiez à tout moment les mettre en œuvre en cas de besoin. Il vous faudra contourner votre problème et transformer les idées négatives en outil de positivité.

INSOMNIE.jpg

L’HYPNOSE ET LE SOMMEIL

Nous passons un tiers de notre vie à dormir. Un bon sommeil est un élément indispensable à notre santé et au bon fonctionnement de l’organisme. 

Une nuit de sommeil se décompose en deux phases. La première permet au corps de mettre en veille un certain nombre de fonctions telles que le ralentissement des activités cérébrales, cardiaques et respiratoires. La seconde, nommée sommeil paradoxal, est celle où nous rêvons et où le cerveau entre dans une phase active. Chaque cycle dure approximativement 90’. Une nuit se compose généralement suivant l’âge de trois à cinq cycles.

LES CAUSES DE L’INSOMNIE

Les origines de l’insomnie sont multiples. Elle concerne 30% des individus. Ces sources peuvent être d’ordre physiologique, environnemental, psychologique ou pathologique. Les facteurs générateurs de l’insomnie peuvent être divers et interagir sur la vie quotidienne.

L’insomnie physiologique est liée à une prise de traitements médicamenteux ou à une activité sportive excessive.

L’insomnie environnementale peut être due à un travail nocturne, une vie dans des quartiers bruyants, l’utilisation d’écran avant d’aller se coucher.

Plus de la moitié des insomnies sont dues au stress, à un état dépressif, à des préoccupations professionnelles ou familiales. 

Les maladies cardiaques, ou respiratoires, les douleurs chroniques sont des pathologies qui impactent le sommeil.

DIAGNOSTIC 

L’insomnie se caractérise par une mauvaise qualité du sommeil, soit des difficultés d’endormissement, ou des réveils précoces ou fréquents dans la nuit. Le sujet s’en plaint et ressent un état de fatigue dans la journée.

LES CONSÉQUENCES DE L’INSOMNIE 

Le manque de sommeil favorise certaines maladies : obésité, diabète, hypertension, problèmes coronariens. 

L’individu peut devenir dépressif, irritable, a du mal à se concentrer donc à mémoriser. La fatigue a des conséquences sociales et professionnelles. Elle génère également de mauvaises habitudes de vie: consommation de café, d’alcool, utilisation d’écran la nuit.

TRAITEMENT DES TROUBLES DU SOMMEIL PAR L'HYPNOSE

L’hypnose : elle engendre un état de détente associé à des pensées positives favorisant le bien être et la décontraction. Deux à cinq séances sont nécessaires à l’obtention d’un résultat durable. L’autohypnose peut aider dans le suivi et la consolidation de cette thérapie. La cohérence cardiaque peut être utilisée pour sa capacité apaisante.

Les thérapies cognitivo-comportementales : Elles permettent de modifier en profondeur les mauvaises habitudes de l’insomniaque qui reprendra la gestion de son sommeil.

La phytothérapie : la prise de plantes est efficace sur des insomnies légères.

 
burn-out

QU'EST CE QUE LE BURN-OUT?

Burn-out veut dire, littéralement brûler de l’intérieur.

Depuis 2019, L’OMS définit le Burn-out, ou épuisement professionnel, comme un « syndrome résultant d’un stress chronique lié au travail qui n’a pas été géré avec succès ». L’investissement humain n’est pas à la hauteur des résultats obtenus ou reconnus.

En France il n’est considéré, ni en tant que maladie, ni comme maladie professionnelle. Le terme de Burn-out reste uniquement attitré au domaine professionnel.

En 2012 le Burn-out touchait 3.4% de femmes et 1.4% d'hommes en France, sans cesse en augmentation. 

Aujourd’hui l’urgence est devenue un mode de vie. Le corps se trouve donc épuisé et cette fatigue va avoir un impact sur le moral.

Le Burn-out doit être vu comme un processus à évolution lente plutôt que comme un état. Il est causé par un stress important et répété ayant de multiples répercussions sur l’état psychologique et physique. C’est alors que le corps se met en alerte.

Très vite, l'épuisement émotionnel s’ajoute à celui du physique.

L’engagement professionnel est remis en question.

LES FACTEURS D’ALERTE ET CARACTÉRISTIQUES DU BURN-OUT

Le médecin traitant après vérification d’absence d’évidence de troubles physiologiques lors de bilans, puis constat par le médecin du travail ou le Centre de Consultation des pathologies professionnelles, pour évaluer la sévérité et éliminer tout autre trouble pouvant s’en rapprocher.

Il ne faut pas confondre le burn-out avec d’autres maladies psychiatriques telles que la dépression, l’addiction professionnelle, l’anxiété ou le stress.

Souvent ni la personne concernée, ni l’entourage ne s'aperçoivent de la profondeur du mal-être. Nul n’est à l’abri. Pourtant les symptômes physiques sont bien là : épuisement physique et émotionnel, démotivation, cynisme, perte d’empathie, frustration, agressivité, irritabilité, dépersonnalisation, baisse de confiance et d’estime de soi, altération du jugement, anxiété, isolement, tristesse, réduction de l’accomplissement personnel, problème de concentration et de réalisation de tâches, confusion, pensées suicidaires, passage à l’acte dans les cas graves.

Maux de tête, migraines, troubles digestifs, ulcères à l’estomac, crampes, insomnies, problèmes cutanés, difficultés liées au poids, diabète, hypertension, baisse de l’immunité contre les infections…

Prédispositions :

Le burn-out arrive souvent après un choc émotionnel, divorce, décès, maladie, parallèle avec des problèmes professionnels divers, du fait des conditions de travail, de concurrence professionnelle, surcharge et rythme de travail.

Il apparaît que certaines personnalités sont plus à risque de Burn-out que d’autres :

L’idéalisme, une conscience professionnelle élevée, centre de l’existence tourné vers le travail, le perfectionnisme, l’hyperactivité, l’incapacité à se reposer.

Puis l’anxiété, le manque d’estime de soi, la peur de dépendre des autres, le désir de plaire à tout le monde, l'incapacité à dire non, à demander de l’aide ou à déléguer.

PRISE EN CHARGE DU BURN-OUT

Le burn-out demande une prise en charge immédiate de l’individu. Comme lors d’une dépression, l'arrêt de travail semble inévitable. La prise en charge par une thérapie comportementale et cognitive est recommandée. L’entreprise devra orienter le salarié vers la médecine du travail, un généraliste. Elle devra également préparer son retour personnalisé, aménager son poste de travail et sa relation dans l’équipe.

Attention, le burn-out est souvent un signal qui doit engager l’entreprise dans l’identification des facteurs de risques provoquant cet état. L’engagement de cette dernière est primordial pour la santé des salariés donc des résultats de l’organisation.

Les traitements

L’a cohérence cardiaque montre un intérêt bénéfique sur l'anxiété, les problèmes digestifs notamment.

TRAITEMENT PAR L’HYPNOTHERAPIE

L’Hypnose permet, avec l’aide du thérapeute, de mobiliser ses ressources internes et faire face à ce problème, en amenant le sujet à se recentrer sur lui-même, se redonner des valeurs. Un apprentissage de l’autohypnose peut être mis en place afin de compléter les séances. Le nombre de celles-ci variant d’une personne à l’autre, puisque chacun est unique face à sa problématique.

Ne pas oublier la pratique d’exercices physiques réguliers.

REMÉDIER AUX CAUSES DU BURN-OUT

REMÉDIER AUX CAUSES DU BURN-OUT.

La direction de l’entreprise doit entamer des démarches de prévention paritaires, participatives, centrées sur l’identification des facteurs de risques et la mise en place de mesures de prévention visant à éliminer, sinon réduire, ces-dit facteurs.

Les actions visent la formation des salariés, l’étude de la charge de travail tout autant que la gestion des relations sociales au sein de l’entreprise par des débats collectifs sur le travail. Elle doit apporter et prendre en compte le soutien social

La reconnaissance du travail n’est pas un vain mot, elle humanise l’organisation tout en valorisant le salarié.

 

COORDONNEES

Adresse :14 Boulevard Gambetta,  33980 Audenge

Téléphone : 07 66 22 99 20

Hypnose-Audenge | Facebook

  • Politique de confidentialité