top of page
Rechercher
  • hypnosemcr

L’ HYPNOTHERAPIE , Pourquoi attendre ? Hypnose-Audenge 2023


Douleurs, addiction, stress, mal-être, traumatisme, sommeil, phobies, coaching, image/confiance en soi… L’hypnothérapie, pratiquée par un professionnel de santé, peut vous aider à venir à bout de nombreux troubles. Loin des clichés sur l’hypnothérapeute qui vous pousse à effectuer des actes à visée spectacle, cette méthode se révèle en réalité très efficace.


Origines - Dérivé du grec ancien, « hypnos », qui signifie « sommeil ». Il définit à la fois un état de conscience modifié, mais aussi les pratiques qui servent à modifier celui-ci. Sous hypnose, nous pouvons approcher notre subconscient, tout en gardant une conscience du monde l'entourant.


Pratiquée depuis l’orée des temps, ce n’est qu’en 1955 que la British Medical Society reconnaît cette dernière comme un procédé médical. En France, elle n’est reconnue qu’en 1992 par l’Inserm. En 2001, la première formation universitaire consacrée à l’hypnose est créée, sous l’influence du Dr JM Benhaiem à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris.


Fonctionnement ? - En état d’hypnose, l'esprit fait abstraction de ce qui l' entoure et ne se concentre que sur la voix du thérapeute, il peut ainsi se confronter plus facilement à son subconscient, à ses problèmes et donc, les résoudre, modifier un comportement, ou mettre des mots, un visage sur une souffrance. Cela ressemble un peu à un rêve éveillé.


Comme on se retrouve dans une sorte de lâcher-prise, il devient plus facile d’entamer une action sur son esprit, son corps ou ses émotions.


Déroulement d’une séance ? - Le professionnel va poser nombre de questions afin de cerner la problématique ainsi que le retentissement dans la vie actuelle, noter s'il y a des traitements médicamenteux, pathologies etc... avant de procéder à l'hypnose (plusieurs techniques étant possibles, seule ou non,), ensuite des exercices seront instaurés vous amenant à entrer en hypnose et travailler avec l’inconscient/subconscient à travers des images, mais sans jamais rien lui ordonner, simplement en lui suggérant des pistes.

« Plutôt que de souligner les déficits du patient, de voir dans son inconscient un réservoir de refoulé, de traumatismes, de culpabilité, l’hypnothérapeute considérera l’inconscient comme un grand magasin de ressources, appartenant au patient et que celui-ci était jusque-là incapable de mobiliser. Il reconnaîtra ses potentialités positives, ses compétences, il les renforcera et les utilisera à la résolution du problème », d’après la Confédération francophone de l’hypnose.


Dans quels cas consulter ? - Les raisons sont extrêmement variées :

Le stress, l’anxiété, mal-être : L’hypnothérapie peut aider à reprendre confiance en soi et nous aider à communiquer plus facilement. Violences, traumatismes, séquelles, phobies : Elle peut aussi vous supporter dans votre lutte contre certaines addictions, mais aussi vous assister pour affronter des problèmes familiaux, conjugaux ou amicaux., professionnels. Et peut aussi soigner des troubles sexuels, des névroses, troubles du comportement ou encore pour passer une période de deuil.

Certaines douleurs : Après une chirurgie, un accouchement, un accident, l’hypnothérapie peut aider à cibler la douleur et la contrôler.


Il est important de savoir que c'est un travail d'équipe, vous devez être acteur, avoir la volonté de changer,

nous n'avons pas de baguette magique, nous ne gommons rien, nous vous aidons à transformer des données afin de vous rendre la vie plus confortable et évoluer sereinement, si vous ne le voulez pas cela ne peut pas avancer.


A savoir que certaines mutuelles prennent en charge un nombre déterminé de séances, ne pas hésiter à se rapprocher de la vôtre pour la prise en charge des thérapies brèves.


(Source : certains passages font référence à un article du Magazine « La Santé au Quotidien » A.Edip janvier 2023)

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires Thérapie d'intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires à visée thérapeutique. Scientifiquement prouvée et recommandée par

bottom of page